Retour au listing

Production méditerranéenne

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Projet En cours

presentation.png

Pour un conservatoire horticole de plantes à fleurs méditerranéennes en lien avec les acteurs publics, les entreprises et les particuliers.

Responsable

Description

Motivations du projet de conservatoire méditerranéen

Le premier projet de conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes avait été initié fin 2011 pour redynamiser la filière fleur coupée. L’objectif était de créer un outil de diversification de la gamme méditerranéenne que les producteurs solliciter pour créer des opportunités face à la concurrence accrue des espèces classiques sur le marché mondial.

Ce projet avait abouti à la création d'un conservatoire en partenariat avec le Jardin Remarquable de Baudouvin de La Valette, et la sauvegarde de 42 variétés de plantes horticoles.

Or, en 2017, l’évolution de la politique du Jardin ne permet plus de maintenir les espèces en conservation. Pour assurer leur sauvegarde, nous nous sommes rapprochés du Conservatoire Méditerranée Partagé (CMP) qui venait d’être créé, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture du Var. Les espèces ont alors été replantées sur plusieurs sites partenaires du CMP, dont le « Jardin des Oliviers » à Sanary-sur-Mer qui a accueilli alors les derniers bulbes de narcisses en 2020.

Parallèlement, un projet de conservation de l’œillet de Nice a été mis en place courant 2019 à la suite de la récupération en urgence de quelques plants à sauvegarder. La ressource en matériel végétal est rare pour cette espèce emblématique de l’horticulture de la Côte d’Azur.

L’entreprise « Mouvements et Paysages », localisée à La Londe-Les-Maures, a proposé de dédier une parcelle à ce projet. Cependant les conditions de cultures adaptées à cette espèce, réputée sensible aux pathogènes, n’ont pas pu être mises en place et c’est donc Astredhor Méditerranée qui a la charge des plants en attendant qu’un professionnel s’en saisisse.

Le projet de conservation des espèces floricoles de la Côte d’Azur est encadré par un « Comité Scientifique » réuni pour la première fois en 2019, à l’initiative de Florisud. Il regroupe tous les acteurs de la filière horticole varoise : producteurs, distributeurs, obtenteurs et représentants de la filière.

Ce comité a établi une liste des espèces à conserver. Les connaissances de chacun des membres a permis d’établir un classement de ces végétaux en fonction de leur vulnérabilité, et donc du degré de priorité de leur conservation.

Fin 2021, Florisud et le CMP souhaitent donner un nouveau souffle au projet de conservation en sollicitant des financements. À leur demande, la SICA Marché Au Fleurs, La Chambre d’Agriculture du Var et Astredhor Méditerranée s’engagent également dans cette démarche et le programme « Histoires de Fleurs » est écrit en 2022.

Enjeux

Le projet a pour objectifs de :

- Créer un dispositif de conservation pour les espèces et variétés de plantes à fleurs coupées méditerranéennes ou étant cultivées en méditerranée.

- Répertorier, préserver et utiliser les espèces et variétés conservées

- Définir les potentialités de mise en valeur du dispositif de conservation pour les entreprises et le public

Afin de pouvoir :

- Préserver la diversité génétique de certaines espèces, issues de souches locales ou ayant fait l’objet de sélections par les entreprises horticoles locales

- Préserver sur le long terme la capacité d’innovation de la filière à partir de végétaux spécifiques,

- Créer un espace paysager dédié à la conservation et la mise en valeur de végétaux horticole ouvert au public dans un but touristique

- Mettre en valeur le patrimoine et les évolutions de l’horticulture locale dans cet espace.

Spécification de la démarche

Initialement, le projet était centré sur la préservation des espèces de plantes à fleurs méditerranéennes en danger de disparition afin de conserver la génétique de ces dernières. Une étude préalable à été réalisée afin de mieux connaitre les modalités de conservation des plantes à fleurs et de spécifier les potentialités de mise en valeur de la filière et du territoire à travers le projet.

Des enquêtes auprès de professionnels et partenaires ont permis de montrer l'importance et l'urgence de préservation d'un matériel végétal riche mais que les intérêts de conservation pouvaient être divers :

- fleurs traditionnelles du Var,

- fleur a potentiel de production mais en forte régression,

- fleurs ayant fait l’objet de recherches ou collections d’intérêt pour les professionnels,

Des entretiens réalisés auprès de responsables de structures conservatoires végétales existantes en ayant une démarche de Benchmarking (retour d’expériences) a permis de mettre en évidence l’intérêt de la transversalité d’une structure conservatoire.

 

 

Acteurs

Les structures nous ayant aidé à réaliser l'étude préalable et/ou étant impliquées dans le comité scientifique
 

 

L’ensemble du comité de pilotage de Florisud suit et valide l’avancée des travaux, en associant pour cette thématique des invités experts et les collectivités impliquées.

ce projet est financé par la DATAR sous le dispositif "Grappe d'entreprises"

Télécharger le programme du projet

Etat des lieux

  • réunion du comité scientifique du projet de conservation des espèces floricoles de la Côte d’Azur en 2019 ; avec tous les acteurs de la filière horticole varoise : producteurs, distributeurs, obtenteurs ...
  • détermination des espèces à conserver : classement des végétaux en fonction de leur vulnérabilité ;
  • détermination de degrés de priorité dans les espèces à préserver ;
  • 2021 mise à jour des données et acteurs du projet : programme « Histoires de Fleurs » est écrit en 2022.

Actions

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Les narcisses en fleur au conservatoire!

Seytier Virginie

Une visite hivernale nous a permis de profiter de la floraison des différentes variétés de narcisses implantées au Jardin Remarquable de Baudouvin.

Narcisse

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Visite au jardin...

Couniou Frédérique

C'est fin 2011 que fut initié le projet de conservatoire de plantes méditerranéennes au jardin remarquable de Baudouvin. Quelques années plus, tard, le temps d'un inventaire.

baudouvin

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Rendez-vous aux Jardins

Hénault Benjamin

Les 1er et 2 juin, Hyères Hortipole était présent lors de l’évènement « les rendez-vous aux jardins » du domaine de Baudouvin à la Valette du Var, afin de présenter notre horticulture et le conservatoire horticole.

2013-06-02 11.55.50.jpg

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Un jardin conservatoire à La Valette

Hénault Benjamin

Porté par Hyères Hortipole, le projet de conservatoire horticole s’est concrétisé à La Valette. C’est au Domaine de Beaudouvin, auquel l’association est désormais liée par convention que le projet a pu voir le jour.

P1050766.JPG

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Nérines et Agapanthes rejoignent le conservatoire horticole

Lhommet Jean Charles -

Après les immortelles du Var, se sont les nérines (Bowdenii) et les agapanthes qui rejoignent le dispositif de conservation des espèces horticoles à fleurs coupées méditerranéennes en partenariat avec le domaine de Baudouvin.

P1050272.JPG

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Les immortelles du Var, pionnières du conservatoire

Jean Charles Lhommet

Dans le cadre du projet de conservatoire des plantes à fleurs méditerranéennes; la mise en place du comité scientifique et le travail d’inventaire a débouché sur une première action de conservation, les Immortelles du Var de Mme Carron à Carqueiranne.

immortelle.png

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Conservatoire horticole : étude préalable

Jean Charles Lhommet

Le 29 septembre dernier lors du comité de pilotage de Hyères Hortipole, les partenaires du réseau Florisud ont pu assister à la présentation de l’étude des modalités de mise en place d’un conservatoire de plantes à fleurs méditerranéennes. Ce projet est inscrit dans le programme d’activités « grappes d’entreprises » se déroulant jusque fin 2012.

Image1.png

Actualités

Retour au listing