Retour au listing

Vie du réseau

Le comité de pilotage invite le Parc national de Porc-Cros

Benjamin Hénault

Le 23 juin dernier, le comité de pilotage du SPL horticole a accueilli Mr Nicolas Gérardin pour un exposé remarquable sur le projet de nouvelle charte du Parc, avant de débattre de son plan d'actions 2010-2012 en temps que grappes d'entreprises, avec le soutien de l'Etat.

Le projet de nouvelle charte du parc s'inscrit dans la définition d'une "zone périphérique", complémentaire à celle du "coeur" du Parc national de Port-Cros centré sur les îles d'Or, selon la loi du 14 juin 2006. Cette zone périphérique est actuellement à l'étude et constitue "l'aire potentielle d'adhésion" au Parc. Cette zone d'extension est une zone où s'applique une règlementation de droit commun, par opposition au "coeur" où règne une règlementation spécifique avec des objectifs de protection de l'environnement.

L'aire périphérique est donc plutôt un "territoire de projet", de façon partenariale entre le Parc et les collectivités territoriales, après concertation avec les acteurs, qui définit "des orientations de mise en valeur de l’environnement et de promotion du développement durable", ainsi que l'a rappelé Mr Gérardin (chargé de mission Périmètre Optimal et Charte du Parc). "La démarche repose sur un diagnostic et une vision partagée des enjeux entre le Parc et les multiples acteurs. La charte est alors élaborée dans une démarche partenariale, en concertation, avec validation progressive", a souligné Mr Gérardin, représentant parfaitement par son discours cet esprit d'ouverture.

La discussion avec les professionnels de Florisud est donc : quelles peuvent être les opportunités de projet commun entre notre filière et la dynamique inscrite dans le projet de la prochaine charte du Parc ? Les débats ont parcourus les thématiques de la biodiversité (tirer avantage de la situation agroclimatiques et des ressources particulières du Parc), et de valorisation des produits (bénéficier de l'image très positive du Parc en terme de communication, de son aura en terme environnemental pour anticiper les attentes des consommateurs dans ce domaine). Ces sujets seront approfondis au cours des prochains mois, mais dès à présent, le projet envisagé est celui d'un conservatoire botanique des espèces horticoles méditerranéennes. Cette idée a été explicitée notamment par Mr Michel Mallait, conseiller horticole à la Chambre d'Agriculture du Var et spécialiste des espèces de diversification de la gamme fleurs coupées.

A ce titre, l'etude de faisabilité de ce projet de conservatoire a été programmée dans les actions de la grappe d'entreprises Florisud proposées au financement de l'Etat.

En lien avec le sujet précédent, le comité a ensuite revu l'ensemble du plan d'actions 2010-2012 de Florisud, avec ses budgets prévisionnels tels qu'ils ont été soumis au comité régionale de coordination des grappes d'entreprises (animé par la DIRECCTE PACA et les services du Var, sous l'égide de la Préfecture de Région).

Plus d'informations : contactez-nous.

Retour au listing