Retour au listing

Interventions Florisud

Rencontre avec la filière bretonne

Hénault Benjamin

Ce déplacement, qui a eu lieu les 3 et 4 octobre dernier, visait à mieux connaître l'organisation professionnelle en fruits et légumes et horticulture, dans une région où la coopération est particulièrement développée.

Benjamin Hénault de Hyères Hortipole s'est ainsi rendu à Saint Pol de Léon, guidé sur place par Mr Alain Schlesser (chargé de mission pour la création d'une Association Européenne d'Organisation de Producteurs - AEOP), où sont regroupées plusieurs structures professionnelles dont la SICA Saint Pol et son marché aux cadrans, Vegenov (centre de recherche), le CATE (station d'expérimentation) et plusieurs coopératives.

Bien que la bretagne soit la première région légumière de France (2 500 exploitations dont 400 sous serres, 700 000 tonnes de production dont la moitié de choux, 40 000 ha dont 550 sous serre), elle est aussi horticole avec un CA d'environ 45 M€ au sein du CERAFEL principalement en pépinières / plantes fleuries et à massif , la fleur coupée ne représentant un CA que d'environ 4M€ (mise en marché à la SICA Kerisnel).

Parmi les faits marquants de ces visites :

- Une profession soudée, coopérative, soumise à une organisation rigoureuse dans laquelle des hommes visionnaires ont joué un rôle clef. La profession a pris un élan très fort à partir des années 60 sous l'impulsion de Mr Alexis Gourvennec, producteur et président fondateur de la SICA Saint Pol de Léon, qui a proposé les valeur de base du fonctionnement de la mise en marché et de la profession dans le but d'organiser et de réguler les ventes : confrontation (de l'offre et de la demande), connaissance (de l'offre), transparence (des prix), mutualisation et solidarité. Des valeurs très fortes qui règnent encore dans les esprits...

- Les producteurs sont très impliqués dans l'orientation stratégique, le fonctionnement des structures professionnelles et leur financement : les "sections" (ou commissions) de producteurs se réunissent régulièrement (une "section par espèce, plus de 20 sections) et expriment conjointement leur demande pour l'expérimentation (au CATE notamment et sa section fleurs), les programmes de sélection de Vegenov avec l'OBS, les règles de fonctionnement des places de marché comme la SICA Saint Pol (prix de retrait, prix d'intervention, règlements, qualité, normes et contrôles...). Pour cela ils sont regroupés dans une puissante Association d'Organisation de Producteurs, le CERAFEL, qui prélève des cotisations obligatoires sur la base du chiffre d'affaires des producteurs. A noter que le CERAFEL, gestionnaire de fond de mutualisation par espèce pour réguler les marchés, est également gestionnaire de "fond opérationnels" européens, réservés au secteur fruits et légumes et qui permet de bénéficier d'aides de l'UE à hauteur de 50% des dépenses sur un panel d'actions variées (les "programmes opérationnels") menées de façon collective (promotion, régulation des marchés, expérimentation,...)

- La recherche et la veille sont bien une brique essentielle du développement de la profession bretonne. Vegenov est l'outil de recherche de la filière légumière bretonne (30 salariés, participe à de nombreux réseaux et programmes de recherche en agricutlure), constitué en association de droit privé, disposant de 4 laboratoire spécialisés : analyse sensorielle et valeur nutritionnelle, biologie moléculaire, biologie cellulaire (dont compétences et matériels de culture in vitro) et pathologie végétale. Vegenov a été créé il y a 20 ans pour appuyer la sélection des légumes phares de Bretagne (choux, artichauts,...). Ce fut et cela reste un outil clef de la réussite de la production bretonne, en travaillant à l'amélioration des variétés avec l'Organisation Bretonne de Sélection (OBS) au service des producteurs locaux, pour un meilleur positionnement des produits bretons sur les marchés. Christophe Bazinet, conseiller innovation, nous a guidé dans la visite, en nous expliquant son rôle pour guider les entreprises dans leurs projets, trouver les partenariats, les financements, les ressources technologique,...

Ce déplacement a été l'occasion d'une réunion de travail aves les responsables du CERAFEL, son directeur Mr Yvon Auffret et Alice ABJEAN-UGUEN animatrice produits, sur l'opportunité de militer pour la reconnaissance d'un dispositif aides européennes au secteur horticole sur le modèle des programmes opérationnels en fruits et légumes.

Retour au listing