Retour au listing

Interventions Florisud

Elaboration d'un projet de charte de développement durable en périphérie du Parc national de Port Cros

Durand Christine

Le Parc national de Port Cros propose de bâtir une charte de développement durable sur l’espace périphérique du cœur de parc. Cette charte vise à soutenir les actions économiques qui participent à la vie et au développement économique durable du territoire. Une concertation est mise en œuvre, par une équipe dédiée du Parc national de Porc Cros pour recueillir les contributions de tous.

Ce premier article sur note site, vous propose de l’information sur ce qu'est le projet d 'Aire d’adhésion du Parc national de Porc Cros, en reprenant l'historique du projet, son contexte, en expliquant comment va se passer l'écriture de la charte de développement durable souhaitée sur cette aire. D’autres articles suivront pour vous tenir informé du travail en cours.

Vous trouverez également toute l’information, dans la brochure "12 questions réponses" sur le site du Parc de Port Cros

Qu’est que l’Aire potentielle d’adhésion du Parc National de Port Cros ?

L’idée fondatrice des aires potentielles d’adhésion rattachées aux parcs nationaux est de reconnaitre l’importance des activités humaines dans l’évolution des espaces à préserver pour les générations futures. Les cœurs de parcs gardent leur vocation de préservation des milieux naturels, mais ils sont reliés à une aire périphérique ou la préservation de l’espace s’entend en terme de développement durable : là où l’homme intervient (gestion des ressources, développement économique, développement social du territoire). Législativement en 2006, apparait ce nouvel espace, en périphérie des cœurs de parc, nommé « Aire potentielle d’adhésion ». Le dynamisme de l’aire potentielle d’adhésion, est le fruit des activités humaines de tous ses usagers : chefs d’entreprises (secteur agricole, pêche, tourisme, culture), consommateurs des services et habitants du territoire. Bâtir une charte de développement durable pour l’espace « Aire d’adhésion » est un exercice de démocratie locale, pour soutenir les actions économiques qui participent à la vie et au développement économique durable du territoire. Une concertation structurée est mise en œuvre pour recueillir les contributions de tous.

L’aire potentielle d’adhésion, est reconnue comme influente sur le cœur de parc, mais elle en est profondément différente et les règles qui s’appliquent de part et d’autres ne sont pas les mêmes.

Contrairement au Cœur de Parc, l’ « Aire potentielle d’adhésion » :

  • N’a pas de réglementation spécifique.
  • Garde une gestion réglementaire sous l’autorité des collectivités habituelles (Etat-Préfectures- -communautés d’agglo –Mairies) : le Directeur du Parc National n’acquière aucune compétence de gestion réglementaire sur cet espace hors cœur de parc.
  • L’ Aire potentiel d’adhésion est reliée au parc National à travers un document d’engagement qui fonctionne de façon contractuelle et n’implique que des partenaires signataires : c’est la charte de développement durable de l’aire d’adhésion. Ce document sera soumis au vote dans chaque commune concernée.

Document Complémentaire : carte de l’Aire potentielles d’adhésion du Parc national de Port Cros

Comment va être rédigée puis validée la charte de développement durable de l’aire potentielle d’adhésion ?

Cette charte de développement durable est animée par un nouvel organe des parcs nationaux créé dans la reforme des parcs de 2006 : les CECS (Conseil économique social et culturel). L’animation des groupes de travaux du CESC est assurée par le Parc ainsi que l’accompagnement des projets qui en découlent. Le Parc national de Port Cros a affecté une équipe spécifique de 4 chargés de mission pour l’élaboration et le suivi de la charte de son aire d’adhésion.

Le Parc national de Port Cros a souhaité que le CECS soit également l’instance d’élaboration de cette charte avant même d’être, à terme, l’instance de suivi de sa mise en œuvre. C’est donc à travers les ateliers de travail du CESC que seront recueillies les propositions de tous les usagers concernés.

Bâtir une charte de développement durable pour l’espace « Aire d’adhésion » est un exercice de démocratie locale. Une concertation structurée est mise en œuvre pour recueillir les contributions de tous. Le CESC réuni 64 représentants Pour être opérationnel, il fonctionne en collège selon les espaces où se trouve déployée l’aire potentielle d’adhésion: - collège Porquerolles (17 représentants)-collège île du Levant et Port Cros ( 16 représentants) –Collège littoral (31 représentants)

Michel GUEIRARD, Président de Hyères Hortipole prend place au sein du collège littoral du CESC, secondé de Bernard SIMONDI pour porter la voix de la filière horticole. Ils travailleront en concertation avec leurs homologues horticulteurs pour assurer une concertation la plus exhaustive possible.

Chacun de ces collèges est appelé à travailler sur les 6 axes de développement aussi nommés les 6 ambitions de la charte .

  1. Mettre en valeur et préserver le patrimoine naturel culturel et paysager littoral maritime et insulaire du Parc National
  2. Préserver la biodiversité et les fonctions des milieux naturels terrestres et marins
  3. Soutenir un développement local durable, valorisant les potentialités du territoire et respectant ses capacités
  4. Promouvoir un aménagement durable et une mobilité apaisée (transports)
  5. Préparer l’avenir en investissant sur la recherche , l’innovation et l’éducation au développement durable et en anticipant les évolutions du territoire.
  6. Développer une approche intégrée terre/ Mer par une coopération renforcée, une articulation des outils et une solidarité d’actions entre les acteurs.

Ces 6 ambitions, ont été définies en concertation avec l’ensemble des collectivités territoriales concernées qui travaillent déjà pour le développement durable des activités humaines sur l’ensemble des espaces qu’elles gèrent. (Conseil Régional PACA, Conseil Général du Var, TPM, municipalités). La cohésion des actions de tous est primordiale, et la charte rattachée à l’ « Aire potentielle d’adhésion du Parc national de Port Cros » doit trouver sa place et son rôle spécifique dans cet ensemble cohérent plus large.

Il appartient à chaque représentant nommé au CESC, de s’inscrire aux ateliers de travail du CESC selon l’intérêt de la corporation qu’il représente.

D’autres articles suivront pour vous tenir informé du travail en cours.

Retour au listing