Retour au listing

Horticulture générale

accès aux ERN en horticulture

Durand Christine

La presse professionnelle Européenne met en exergue ce mois ci un chantier de géothermie développé par la Société Floriscultura BV sur le site de 7 hectares de serre chauffée aux Pays bas (Cieweg).
L’accès aux énergies renouvelables est c'est certain un enjeu en terme de compétitivité des entreprises.

Quel formidable enjeu d'utiliser la chaleur des profondeurs terrestres (forage à 2700-2900 mètres) pour chauffer une production sous serre d'Orchidées (température ambiante requise 28°C) en remontant en surface une eau idéalement chaude à 90°C. La géothermie apporte, selon Martien Klein expert de Van Zaals pour Floracultura, bien des avantages : fiable, facile à combiner avec d'autres sources d'énergie, réduction des émissions de CO2, durable et respectueuse de l'environnement. Mais au delà du rêve à la Jules VERNE c'est bel et bien de compétitivité des entreprises dont nous parlons!

La Société Floricultura, créée en 1933, est une entreprise très active en matière de recherche et ce depuis de nombreuses années. N'oublions pas en effet qu'elle est à l'origine de la mise au point la multiplication in vitro pour les plants d'Orchidées dans les année 1980, technique de pointe à l'époque qui lui permet encore aujourd'hui un positionnement de leader pour la création variétale et la fournitures de jeunes plants dans le monde entier. Le site de 7 hectares de Cieweg, est l'une des trois nurseries de la société basée aux Pays bas où s'opère la multiplication et l’acclimatation des jeunes plants. L'accès aux énergies renouvelables est stratégiquement pour Floricultura un gain de compétitivité, qui lui permettra d’inscrire son commerce dans une démarche de développement durable (ce qui est bon pour son carnet de commande à l'international) et lui assurera à moyen terme une certaine autonomie énergétique voir des compléments de revenu selon le dimensionnement du projet non divulgué dans l'article.

Lien vers l'article.

Retour au listing