Retour au listing

Horticulture générale

Vers la mention de la date de cueillette sur les fleurs coupées ?

Hénault Benjamin

Cette idée a été proposée en conclusion d'une récente table ronde organisée par l'association des fleuristes allemands (FDF), en présence d'invités reconnus de l'industrie horticole.

Le thème de la table ronde annonçait l'ambition : "la date de récolte comme garantie de fraîcheur et de qualité : opportunité, faisabilité et perspectives". Parmi les participants, on peut noter la présence de FleuraMetz, du Flower Council of Holland (organisation responsable du marketing des fleurs et plantes néerlandaises), Veiling Rhein-Maas (marché allemand de ventes au cadran de fleurs et plantes, cogéré par FloraHolland) ou de l'association des grossistes allemands en fleurs et plantes (Association of German Wholesale Flower Markets).

Les participants sont tombés d'accord pour qualifier de "vital", "l'introduction d'une date de récolte pour les fleurs coupées pour améliorer le contrôle de la qualité."

Selon les conclusions, ceci permettrait d'augmenter la confiance des consommateurs envers les fleurs coupées et de développer les ventes, estimant que l'incertitude sur la longévité des fleurs freine les achats ; celle-ci serait levée par l'apposition de la date de cueillette sur l'emballage. Les participants recommandent que l'ensemble des maillons de la filière horticole s'impliquent dans cette mesure, sa mise en place nécessitant cependant de discuter en détail des moyens que chacun peut mobiliser.

Une discussion élargie à de nombreux professionnels représentatifs de l'industrie horticole a d'ores et déjà été annoncée avant la fin d'année pour progresser sur cette idée.

L'association des fleuristes allemands est membre de Florint, l'organisation européenne des fleuristes (100 000 fleuristes représentés), qui représente les intérêts de la profession très officiellement devant la commission européenne, et qui a relayé largement cette information sur son site internet. Une idée à suivre, qui pourrait donc trouver facilement les moyens d'être soutenue au niveau européen si elle obtient l'assentiment de l'industrie horticole elle même.

Lien vers l'article original (en anglais) du site de Florint

Retour au listing