Retour au listing

Horticulture générale

Une première ferme verticale à 30 M$

Hénault Benjamin

Les travaux de construction de la plus grande ferme verticale à ce jour ont débuté dans le New Jersey, dans la ville de Newark, pour un investissement de 30 M$.

C'est un groupe d'investisseurs d'affaires, RBH Group, Goldman Sachs Urban Investment Group, Prudential Financial Inc., et AeroFarms qui se sont associés pour le projet, avec l'appui des organisations publiques locales. Le projet devrait créer 80 emplois dans la ville, et permettre aux habitants de trouver une nouvelle source de légumes produits localement, favorisant un mode de vie plus sain, selon les promoteurs du projet. La production espérée est de 900 T de légumes et herbes fraîches chaque année.

Le concept de ferme verticale se développe en alternative à la surexploitation des terres agricoles, dans un contexte périurbain généralement, pour nourrir une population locale. C'est une des réponses pour faire face à la perspective d'accroissement de la population mondiale (9 milliards en 2050 dont 70 % d'urbains !), mais une réalité déjà au Japon où 150 fermes fonctionneraient déjà, de dimensions plus modestes. Les promoteurs de ce type de projet estiment que c'est aussi un moyen de repositionner "l'agriculture" au cœur des villes.

Techniquement, cela est rendu possible grâce à une artificialisation complète des processus de production, et notamment grâce à :

- un éclairage artificiel, en particulier avec le développement des LED, qui ont une faible consommation d'énergie et ne risquent pas la surchauffe.

- les cultures hydroponiques (dans l'eau) ou aéroponiques (dans l'air), qui permettent d'éviter le poids du substrat dans l'architecture de fermes envisagées à plusieurs (dizaines) d'étages.

Ces investissements lourds ne permettent évidemment pas une rentabilité immédiate des fermes, il s'agit à l'heure actuelle d'une démarche volontariste et encore expérimentale pour nourrir localement des habitants en ville. Au Japon, l'argument fraîcheur mais surtout sécurité sanitaire prime, bien que ce type de production ne fasse évidemment pas l'unanimité.

Les cultures étagées, sous forme de mur de quelques mètres de hauteur dans des serres traditionnelles, sont une autre alternative à l'accroissement de la productivité dans les serres.

D'autres informations sur les fermes verticales dans les liens suivants :

Reportage Future Arte (15 min), sur le très bon site d'information FUTURE.ARTE !

http://future.arte.tv/fr/les-villes-du-futur

http://publi.lemonde.fr/intel-innovation/fermes-urbaines.html#schema

Article publié d'après Hortibiz.

Retour au listing