Retour au listing

Horticulture générale

Les fleurs Kenyanes risquent de perdre leur l’avantage d’exonération de taxe et de quota à l’export vers l’Europe.

Durand Christine

L’accord entre l’Union Europenne et EAC (East African Community) pourrait être renégocié au 1 octobre 2014 avec l’apparition de taxe à l’export vers l’Europe.

Selon une dépêche parue le 5 aout dans Floraculture International, un certain désaccord fait rage dans les négociations entre l’Union Eupopéenne et l’EAC. Sans avoir la certitude que les négociations engagées aboutiront réellement à une rupture des accords en vigueur depuis des années, ni sans savoir si cette nouvelle situation tiendra, le monde des affaires de la floriculture parle d’une possible taxation des produits Horticoles Keyans à partir du 1 octobre 2014. (ces taxes se monterai à 5 à 8.5% sur toutes les fleurs à l’exception des œillet).

Retour au listing