Retour au listing

Horticulture générale

2012 : année internationale des coopératives.

Benjamin Hénault

L’ONU a qualifié 2012 « année internationale des coopératives », cherchant ainsi à promouvoir ce modèle d’organisation très répandu en agriculture, comme un exemple à suivre pour un développement économique équilibré et social grâce notamment à leur fonctionnement participatif.

L’ONU note globalement «un effet positif sur la réduction de la pauvreté, l’intégration sociale et la création d’emploi » des ces organisations, dont certaines sont spécialisées dans l’épargne et le crédit, en particulier en zone rurale et rappelle dans un rapport de 2009 consacré aux coopératives que ces organisations représentent 50% de la production agricole mondiale (voir le communiqué de presse)

 

FLORISUD vous présente 2 publications récentes pour mieux cerner les enjeux des coopératives :

1. Pour célébrer cette année, COOP de France (association des coopératives agricoles françaises) a publié « un manifeste 2012 » intitulé « La révolution coopérative ». Cet ouvrage, qui interpelle les gouvernants et la société, souhaite faire la promotion des valeurs et des atouts de l’organisation coopérative pour « faire face aux excès du libéralisme et de la financiarisation », « servir le long terme et offrir un projet aux générations futures ». Ce document est à télécharger par chapitre sur le site de Coop de France ici.

 

Après une lettre ouverte aux candidats aux élections présidentielles, à travers la présentation de « 10 défis à relever » ciblés d’abord sur la compétitivité et la croissance, ce manifeste promeut « un renouveau politique : État stratège, nouvelle Europe, équité des règles internationales… ». 75% des agriculteurs français adhèrent au moins à une coopérative selon COOP de France.

 

Une publication militante qui place la responsabilité politique au cœur des débats, ce qui est le bienvenue dans un contexte de crise économique, de manque de gouvernance européenne et de prochaine réforme de la PAC, d’excès de libéralisme et d’incertitude sur les marchés, de responsabilité environnementale et de futures élections présidentielles en France.

 

2. Par ailleurs, le Centre d’étude et de prospective du Ministère de l’Agriculture a publié en novembre 2011 une analyse intitulée « les coopératives agricoles : un modèle d’organisation économique des producteurs » (à télécharger sur le site de l'Agreste ici). On y trouve une brève histoire de la coopération et son importance pour les filières, leur intervention dans les politiques agricoles, une analyse de leur structuration, de leur évolution juridique, et de leurs nouveaux rôles en aval de la production.

Retour au listing