Retour au listing

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Les immortelles du Var, pionnières du conservatoire

Jean Charles Lhommet

Dans le cadre du projet de conservatoire des plantes à fleurs méditerranéennes; la mise en place du comité scientifique et le travail d’inventaire a débouché sur une première action de conservation, les Immortelles du Var de Mme Carron à Carqueiranne.

Le 25 novembre dernier s’est tenu le premier comité scientifique pour la mise en place du conservatoire de plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Cette réunion de travail a eu pour objectif de :

- valider et hiérarchiser la gamme des plantes à fleurs horticoles pour la conservation

- commencer le travail d’inventaire des personnes ressources possédant les variétés que l’on veut conserver

Les règles d’admission des plantes ont été entérinées :

- Plante a fleur coupée méditerranéenne ou étant cultivée en méditerranée depuis longtemps

- Intégration possible des plantes des départements et pays méditerranéens limitrophes

- Plante à fleur coupée issu des travaux du SCRADH

26 espèces ont été placées en liste de conservation prioritaire et 34 propriétaires ont été identifiés pour réaliser l’inventaire des variétés remarquables.

le comité était composé de: Michel Mallait (CA 83),Marie-Thérèse Hervé (Racine), Pierre Quillet (espaces verts mairie d’Hyères), Hélène Hermieux (productrice), Stéphane genoux (lycée agricole d’Hyères), Alain Machefer (lycée agricole d’Hyères), Christophe Roberti (Phila Flor). M. et Mme Cochet bien que n’ayant pas pu être présent on contribué au travail d’inventaire.

Le but de cette opération est de pouvoir à la fois :

- connaitre les sites où les espèces et variétés remarquables existent encore

- mettre en place un réseau de conservateurs issu de la filière dans un premier temps puis incluant des particuliers après la parution d’appels à témoin pour les espèces non retrouvées chez les horticulteurs.

En parallèle, des partenariats sont en train d’être mis en œuvre pour pouvoir conserver une partie des plants in situ, notamment pour les variétés prioritaires.

Ainsi un partenariat avec le Parc de Baudouvin sera mis en place pour la mise en culture de plantes à fleurs vivaces issues du conservatoire. En plus de la préservation des variétés, ce partenariat permettra de mettre en avant l’importance des espèces traditionnelles et actuelles auprès du grand public.

Ainsi un échantillon d’immortelles du Var de Mme Carron a été récupéré afin de les mettre en culture au Parc de Baudouvin, si l’essai s’avère concluant un plus grand nombre de plants seront conservés à l’automne prochain.

prélèvement des immortelles chez Mme Carron

Hyères Hortipole tient à remercier grandement M. Arhant, responsable des services techniques de la Valette ; M. Géry, responsable du parc de Baudouvin et Mme Fradier jardinière en chef du parc de Baudouvin pour leur implication dans la conservation des plantes à fleurs méditerranéennes.

En janvier 2012, un appel à témoin pour 4 à 5 espèces ayant disparu chez les horticulteurs sera édité dans la presse afin de pouvoir les retrouver chez des particuliers amateurs de plantes à fleurs.

Retour au listing