Retour au listing

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Conservatoire horticole : étude préalable

Jean Charles Lhommet

Le 29 septembre dernier lors du comité de pilotage de Hyères Hortipole, les partenaires du réseau Florisud ont pu assister à la présentation de l’étude des modalités de mise en place d’un conservatoire de plantes à fleurs méditerranéennes. Ce projet est inscrit dans le programme d’activités « grappes d’entreprises » se déroulant jusque fin 2012.

Un contexte favorable et urgent

Face à la concurrence accrue des espèces classiques sur le marché mondial de la fleur coupée et l’abandon progressif des variétés traditionnelles, la diversification de la gamme méditerranéenne est une stratégie intéressante pour redynamiser la filière.
Cependant avec le départ en retraite des exploitants et faute de structure appropriée, des variétés de fleurs adaptées au contexte pédoclimatique et pouvant présenter un intérêt pour la filière disparaissent. Les possibilités de développement de nouvelles variétés adaptées au marché et aux modes de productions varois sont ainsi restreintes.

Ainsi les objectifs du projet sont de pouvoir :
- Créer un espace paysager dédié à la conservation et la mise en valeur de végétaux horticoles,
- Préserver la diversité génétique de certaines espèces, issues de souches locales ou ayant fait l’objet de sélections par les entreprises horticoles locales
- Préserver sur le long terme la capacité d’innovation de la filière à partir de végétaux spécifiques,
- Mettre en valeur ce patrimoine dans un espace témoignant de l’activité horticole ouvert au public.

Des potentialités avérées

L’étude préalable a permis de mettre en avant la transversalité des structures conservatoires de matériel végétal existantes avec autour de l’activité de conservation, des potentialités en termes de recherche/formation, de production et de promotion de la filière.

Chaine des potentialités d’une possible structure conservatoire horticole dans le bassin hyérois.

.

Ce travail qui sera disponible en téléchargement libre sur l’accès privé de Florisud (espace membres) a été réalisé grâce aux témoignages et à l’expertise de nos partenaires : Michel Mallait de la chambre d'agriculture du Var, Laurent Ronco du SCRADH, le lycée agricole de Hyères, les services espaces verts de Hyères et notamment Pierre Quillet,les techniciens de Philaflor, Denis Bideau responsable du Comptoir Paulinois, Jean-Marie Rey et Frédéric Vallée des pépinières Rey et les responsables du service tourisme de TPM

Nous remercions également les responsables des différentes structures conservatoires visitées : Mme Arboireau du Jardin de la pomme d’ambre (fréjus), Melle Grison d' Epicurium (Avignon), Dr Boillot du conservatoire nationale de Porquerolles, M. Roger du Parc national de Port Cros, M. Alaguillaume du domaine du Rayol.

Enfin nous tenons à remercier plus particulièrement M. Bouillon des jardins des musées international de la parfumerie (Mouan Sartoux) pour son implication dans cette étude.

L'approfondissement des axes de travail

La suite du projet va consister en l'approfondissement du dispositif de conservation et sur la faisabilité de mise en place d'un site dédié au projet. Des groupes de travail seront mis en place prochainement afin de spécifier la gamme des espèces et variétés à conserver mais aussi pour travailler sur le dimensionnement du site (lieux, financement...)

Retour au listing