Retour au listing

Production méditerranéenne

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Projet En cours

presentation.png

Le projet, initié cette année grâce à des financements « grappe d’entreprise » consiste à la mise en place d’un conservatoire horticole de plantes à fleurs méditerranéennes en lien avec les acteurs publics, les entreprises et les particuliers. L'objectif dans un premier temps a été de définir le potentiel végétal du bassin hyérois et d'étudier différents modèles de conservatoires du végétal existant en France et dans la région afin de les mettre en perspectives avec les potentialités locales.

Description

Face à la concurrence accrue des espèces classiques sur le marché mondial de la fleur coupée et l’abandon progressif des variétés traditionnelles, la diversification de la gamme méditerranéenne est une stratégie intéressante pour redynamiser la filière.

Cependant avec le départ en retraite des exploitants et faute de structure appropriée, des variétés de fleurs adaptées au contexte pédo-climatique et pouvant présenter un intérêt pour la filière disparaissent. Les possibilités de développement de nouvelles variétés adaptées au marché et aux modes de productions varois sont ainsi restreintes.

Ainsi Hyères Hortipole et ses partenaires ont décidé de mettre en place des actions pour la conservation des espèces et variétés d’intérêt pour la filière mais également d’explorer les autres potentiels d’un tel conservatoire.

En effet la floriculture fait partie intégrante du patrimoine de la zone d’Hyères, les savoir-faire, les métiers accompagnant ces espèces traditionnelles sont eux aussi en train de se perdre.

De plus la promotion de la fleur du Var, de la filière et du territoire, pourrait être accentuée grâce à un conservatoire ouvert au public et une dimension d'animation autour du matériel végétal.

ce projet a pu être initié grace aux financement de la DATAR par le dispositif "Grappe d'entreprises"

Enjeux

Le projet a pour objectifs de :

- Créer un dispositif de conservation pour les espèces et variétés de plantes à fleurs coupées méditerranéennes ou étant cultivées en méditerranée.

- Répertorier, préserver et utiliser les espèces et variétés conservées

- Définir les potentialités de mise en valeur du dispositif de conservation pour les entreprises et le public

Afin de pouvoir :

- Préserver la diversité génétique de certaines espèces, issues de souches locales ou ayant fait l’objet de sélections par les entreprises horticoles locales

- Préserver sur le long terme la capacité d’innovation de la filière à partir de végétaux spécifiques,

- Créer un espace paysager dédié à la conservation et la mise en valeur de végétaux horticole ouvert au public dans un but touristique

- Mettre en valeur le patrimoine et les évolutions de l’horticulture locale dans cet espace.

Étape 1 : spécification de la démarche

Initialement, le projet était centré sur la préservation des espèces de plantes à fleurs méditerranéennes en danger de disparition afin de conserver la génétique de ces dernières. Une étude préalable à été réalisée afin de mieux connaitre les modalités de conservation des plantes à fleurs et de spécifier les potentialités de mise en valeur de la filière et du territoire à travers le projet.

Des enquêtes auprès de professionnels et partenaires ont permis de montrer l'importance et l'urgence de préservation d'un matériel végétal riche mais que les intérets de conservation pouvaient être divers :

- fleurs traditionnelles du Var,

- fleur a potentiel de production mais en forte régression,

- fleurs ayant fait l’objet de recherches ou collections d’intérêt pour les professionnels,

Des entretiens réalisés auprès de responsables de structures conservatoires végétales existantes en ayant une démarche de Benchmarking (retour d’expériences) a permis de mettre en évidence l’intérêt de la transversalité d’une structure conservatoire.

Suite aux résultats de l’enquête préalable, un plan d'action a été défini.

Étape 2 : mise en place d'un comité scientifique

Ce comité, formé par des représentants des différents partenaires et des producteurs a pour but d'établir la liste des espèces prioritaires à conserver et de réaliser le travail d'inventaire des propriétaires des plants.

Cela permettra d'une part de valider la gamme des espèces à conserver et d'autre part, en l'absence de lieu et de cadre de financement précis, de pouvoir commencer le travail de conservation en connaissant la situation et la destination des espèces concernées.

Étape 3 : formation d'un réseau de conservateurs

Pour les espèces ou variétés ne pouvant pas être retrouvées via le comité scientifique, un appel à témoin public sera réalisé, afin de retrouver les taxons chez les particuliers, mais également afin de pouvoir créer un réseau dynamique de professionnels et amateurs de plantes à fleurs qui adhèrent à la démarche de conservation.

Une base de données va être mise en place afin de connaitre l'urgence de conservation (nombre de site/volume...) et les propriétaires afin de réaliser un suivi et intervenir en cas de risque de pertes. Des ventes, échanges et duplication de ces espèces pourront être envisagés par la suite.

Étape 4 : réalisation d'une étude chiffrée pour l'implantation d'un conservatoire ouvert au public

En parallèle, une étude va être mise en place afin de pouvoir chiffrer les besoins techniques et financiers pour la création d'un site de conservation ouvert au public et ainsi envisager ultérieurement le regroupement des plantes conservées par le réseau de conservateurs.

Acteurs

Les structures nous ayant aidé à réaliser l'étude préalable et/ou étant impliquées dans le comité scientifique
 

 

L’ensemble du comité de pilotage de Florisud suit et valide l’avancée des travaux, en associant pour cette thématique des invités experts et les collectivités impliquées.

ce projet est financé par la DATAR sous le dispositif "Grappe d'entreprises"

Etat des lieux

un dossier d’étude préalable à la mise en place du projet a permis de montrer la transversalité d'une structure conservatoire

un comité scientifique est mis en place pour spécifier la gamme végétale et réaliser le travail d'inventaire

Création d'un conservatoire en partenariat avec le Jardin Remarquable de Baudouvin de La Valette, avec 42 variétés de plantes horticoles

Actions

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Visite au jardin...

Couniou Frédérique

C'est fin 2011 que fut initié le projet de conservatoire de plantes méditerranéennes au jardin remarquable de Baudouvin. Quelques années plus, tard, le temps d'un inventaire.

baudouvin

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Rendez-vous aux Jardins

Hénault Benjamin

Les 1er et 2 juin, Hyères Hortipole était présent lors de l’évènement « les rendez-vous aux jardins » du domaine de Baudouvin à la Valette du Var, afin de présenter notre horticulture et le conservatoire horticole.

2013-06-02 11.55.50.jpg

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Un jardin conservatoire à La Valette

Hénault Benjamin

Porté par Hyères Hortipole, le projet de conservatoire horticole s’est concrétisé à La Valette. C’est au Domaine de Beaudouvin, auquel l’association est désormais liée par convention que le projet a pu voir le jour.

P1050766.JPG

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Nérines et Agapanthes rejoignent le conservatoire horticole

Lhommet Jean Charles -

Après les immortelles du Var, se sont les nérines (Bowdenii) et les agapanthes qui rejoignent le dispositif de conservation des espèces horticoles à fleurs coupées méditerranéennes en partenariat avec le domaine de Baudouvin.

P1050272.JPG

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Les immortelles du Var, pionnières du conservatoire

Jean Charles Lhommet

Dans le cadre du projet de conservatoire des plantes à fleurs méditerranéennes; la mise en place du comité scientifique et le travail d’inventaire a débouché sur une première action de conservation, les Immortelles du Var de Mme Carron à Carqueiranne.

immortelle.png

Conservation des plantes à fleurs coupées méditerranéennes

Conservatoire horticole : étude préalable

Jean Charles Lhommet

Le 29 septembre dernier lors du comité de pilotage de Hyères Hortipole, les partenaires du réseau Florisud ont pu assister à la présentation de l’étude des modalités de mise en place d’un conservatoire de plantes à fleurs méditerranéennes. Ce projet est inscrit dans le programme d’activités « grappes d’entreprises » se déroulant jusque fin 2012.

Image1.png

Retour au listing